Voici un nouveau texte recherché dans un de mes ateliers "mémoire par l'écriture"

Mots imposés : costume noir - mendiant - Toscane - tapis rouge - bottines - internet - flamenco - karaoké - frisson - hirondelle.

Ces dix mots doivent être ajoutés au fur et à mesure d'un récit, dans l'ordre donné, donc le texte se bâtit autour de ces mots.

La difficulté est que l'on se sert de l'alphabet pour l'histoire. C'est-à-dire chaque phrase commence par une lettre de l'alphabet soit A B C D .....  et arrivé au Z on continue notre histoire en reprenant l'alphabet ,à l'envers Y X W ......

L'explication étant donnée je soumet mon histoire à votre lecture.

"Alors, c'est ainsi que c'est arrivé ? Racontes-donc 

Bien que tu m'aies déjà donné un aperçu dans 

Ce mail que tu m'as envoyé hier !

Dans la soirée. Tu as donc revu ton ami Georges

Et tu l'avais oublié, chassé de ton coeur..

Fais-moi ton récit complet, Annie, d'accord ?

"Georges m'est apparu hier matin, comme dans un

Halo de lumière, vêtu d'un costume noir, il était

Identique au Georges que j'avais connu et que

J'avais profondément aimé. A l'époque, il portait un

Képi et un bel uniforme. J'étais tombée amoureuse dès que je

L'avais aperçu,  donnant quelques pièces de monnaie à un

Mendiant, au coin de ma rue. Il avait fière allure

N'hésitant pas à donner à plus pauvre que lui.

On s'est alors regardés et ce fût vite

Pour nous ce que l'on nomme si gentiment le coup de foudre

Quelquefois celà arrive, et alors, tout-à-coup, plus

Rien ne compte. Nous nous sommes mis à converser

Sur la misère du monde. Il revenait de

Toscane et là-bas aussi la pauvreté était

Une gangrène pour le peuple. Nous dirigeant tous deux

Vers le bout de la rue, il me proposa d'aller "CHEZ

WILLIAMS " un ravissant bar-restaurant

Xavière, mon amie m'en avait fait les éloges il

Y a bien longtemps ! Nous  y sommes donc entrés ;  l'endroit était

Zen, un luxueux tapis rouge à l'entrée

Y accueillait les clients. J'avais peur d'y laisser la marque des mes bottines.

Xavière m'avait avertie que ce lieu était assez chic.

Williams le propriétaire savait mettre son commerce en

Valeur ; les boiseries étaient magnifiquement travaillées! Georges avait choisi

Un lieu très romantique pour cette rencontre.

Tout en nous installant  j'avais remarqué dans un coin

Sur une table de marbre blanc, une connexion Internet....

Riant tous les deux de ce contraste saisissant

Que représentaient la modernité et les signes d'un certain

Passé où le bon goût régnait en maître.

On a alors engagé la conversation sur nos existences.

Nous étions tous deux célibataires, ferrus d'Art et

Même passionnés des danses comme le Flamenco et

La Country, danses pour lesquelles il excellait dans les

Karaokés. Nous avions bien de choses en commun et

Je me sentais très bien avec lui, son regard profond me donnait des frissons.

Il me fixait de ses yeux bleu azur, me mettant

Hors de moi au sens propre du terme. Cupidon m'avait

Gâtée !! Je sentais que Georges était bien

Fait pour moi. J'occultais tout le reste

Et, malgré qu"une hirondelle ne fait pas le printemps"

D'après le célèbre dicton, je n'écoutais que mon

Coeur qui battait la chamade et ne voyais que lui, celui que

Bien sur pour moi, j'attendais depuis longtemps......

Alors je te laisse imaginer le choc ressenti de le revoir après tant d'années !! "

 

 F I N de ma petite histoire !!!