Bonsoir chers amis,

J'espère que vous avez passé une journée agréable avec un temps potable, comme chez moi, pas trop chaud, quelques nuages et soleil, mais pas de vent du tout.

Suis partie à 14 h 30, revenue à presque 17 h. Alors que je comptais ne rester q'une bonne 1/2 heure, puisque mon taxi avait d'autres clients en attente.

Louis a un compagnons dans sa chambre, bien silencieux.- MAIS quel choc encore lorsque je me suis penchée au dessus de lui ! Il dormait, bouche ouverte et sans ses prothèses dentaires, un très gros pansement sur la tête, le visage marqué, les bras tremblants et une jambe aussi, par la Parkinson ; mais je ne m'attendais pas à voir un telle minerve !! Un carcan appuyé sur les épaules, descendant un peu sur la poitrine, une mentonnière et l'appareil remontant le long du cou bien sur, mais aussi derrière la tête, il est donc toujours en extension. Si mes larmes arrivaient à sortir je crois que j'aurais sangloté ! - J'ai pris sa main en lui parlant doucement, il a mis quelques secondes avant de comprendre que c'était moi qui étais là. Il m'a serré la main à son tour. Il a commencé à parler, sa voix était faible, et couché sur le dos, la tête n'étant plus sur l'oreiller, les mots avaient du mal à sortir.

Le temps de quitter le fauteuil roulant pour m'asseoir sur une chaise aidée par l'auxiliaire du taxi, et fort heureusement que je l'avais, le couloir n'en finissait pas d'être long , un interne et une dame faisant partie du service gériatrique, sont arrivés. Ils ont posé beaucoup de questions, tant à Louis qu'à moi.

 

Ils m'ont demandé si je connaissais le CLIC pour ce genre de situation pour moi et pour Louis. De prévoir à l'avance une maison de retraite, les places sont très longues à avoir. Placer Louis momentanément s'il m'arrivait d'être obligée d'aller en clinique ou hôpital. Ils ont précisé aussi que j'allais avoir un très lourde tâche avec Louis. 

Puis ils m'ont fait sortir, donc à nouveau sur le fauteuil roulant, mon aide leur a demandé pour combien de temps ils en auraient, "au moins une bonne 1/2 heure". Mon aide s'est arrangée avec une collègue pour le client suivant qui attendait le taxi. 

Une fois qu'ils ont eu fini leur aparté avec Louis, ils sont sortis de la chambre, j'ai osé demandé ce que disait Louis. Il leur a dit qu'il se faisait du souci pour moi, parce que je suis très fatiguée.

A ce moment là j'ai eu l'infirmière, nous avons bavardé, j'ai demandé des renseignements complémentaires, non seulement pour les journées, mais aussi pour les nuits. Pour les nuits elle ne savait rien. J'avais fait une liste, comme d'avoir un lit médicalisé à domicile, avoir des infirmières tout le temps matin et soir, le kiné à domicile aussi,  au cas où Louis sortirait dans quelques jours, mais vu son état ça ne se fera pas. Il ira en maison de convalescence, pour lui et pour me soulager tant qu'il ne sera pas en bon état. Mais quand ?? - Ne pouvant l'embrasser à cause de la minerve, on s'est encore serré fortement la main. Et là il a eu envie de pleurer... ! Et moi aussi...! Je ne suis pas là de le revoir à la maison et lui je ne sais pas s'il a bien capté la suite ? 

- Enfin de retour près de Louis, il m'a parlé de ses relevés bancaires à pointer, et d'autres choses. J'ai fini par lui dire qu'il ne se fasse pas de soucis, que j'arrivais à gérer. Et qu'il avait le bonjour de la famille  et de notre aide. J'ai bien précisé que je reviendrai le voir, et mon aide et moi avons fait l'échange de linge de toilette et de nuit, et emporté le sac de vêtements pleins de sang. - Ce sac j'ai demandé à mon gentil voisin de le vider dans la grande poubelle adéquate, et de sortir la poubelle pour les éboueurs demain.

Ce matin le podologue du bourg de ma commune m'a appelée , j'ai donc pris rendez-vous pour mercredi il ne pouvait pas avant. DEUX MINUTES après lui, mon podologue habituel m'appelait aussi ! Bien sur j'ai préféré aller chez lui le même jour, j'ai donc annulé l'autre. Et demain il faudra que j'annule le rendez vous de Louis chez le kiné, pour mercredi prochain et lui expliquer l'histoire.

Ben vrai ! je vous ai fait un roman !!!! ça va vous occuper un moment, vous faire perdre du temps, pardonnez moi mes chères amies.

BONNE NUIT à toute la famille et à vos proches,

2 b ma chat enfant BPat 

C'est vôtre arrière neveu LN et Alain.

Je souhaite meilleure santé à nos souffrants, que tout le monde prenne soin de soi, et des proches.

Bonnes vacances aux uns et bonnes reprises aux autres.

Perso j'ai une tonne de lessives à faire, une seule aujourd'hui que j'ai pliée tout à l'heure.

PLEIN DE GROS BISOUS à vous partager. 

*Jacline*