jeudi 02 octobre

Poème de Charles Baudelaire

Chant d'Automne    

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
Tout l'hiver va entrer dans mon être : colère
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe

J'aime de vos longs cheveux la lumière verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! Soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant ;
Amante ou soeur soyez la douce éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

Courte tâche ! La tombe attend, elle est avide !
Ah ! laissez-moi mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

Charles Baudelaire

Posté par quinette à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Poème de Jean-Claude Brinette

Couleurs d'Automne

 

Arbres remplis de fruits qu'en cette saison la nature
Nous donne généreusement !
Gaieté dans les vignes où les raisins bien mûrs
Sont cueillis en chantant.
Premiers brouillards et champignons cachés des bois
Nonnettes voilées, bolets bais...
Sous les noyers les enfants cherchent les dernières noix
Que le vent fait tomber.
Dans un grand champ un percheron retourne la terre
En fumant des nasaux
Pendant qu'une volée d'oiseaux se battent à l'arrière
Pour quelques vermisseaux !
De temps à autre, des aboiements cassent le silence
Mêlés de coups de feu ...
Cache-toi petite biche des chasseurs sans clémence,
Si tu veux vivre heureuse,
Dans les sous-bois colorés et les arbres chargés
D'or, de feu et d'argent.
Tes amis les cerfs se battent comme des enragés,
Pour toi, jeune et charmante !
Pourtant chaque soir le soleil rétrécit sa course
En voyageur pressé.
Et chaque nuit : la Petit' Ours se colle à la Grand' Ours
Sans jamais renoncer !
Premiers cheveux blancs qu'on voit dans un miroir
Dès l'automne de l'âge,
Derniers vols d'hirondelles qui sentent venir le froid
Et partent vers les plages...
C'est la rentrée, les marrons sont tombés ; les feuilles
Voltigent au vent du Nord
L'enfant tout joyeux saute, les poursuit et les cueille
En sortant de l'école,
Et des plus belles couleurs, il s'en remplit les mains,
Puis les porte à sa mère,
Qui pour ne pas décevoir, garde précieusement :
Ce trésor éphémère

Jean-Claude Brinette

Posté par quinette à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Poème d' Alphonse de Lamartine

Rêves d'Automne

Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

 
Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui
Je me retourne encore et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme et m'aurait répondu ? ...

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphyr ;
A la vie, au soleil, ce sont là mes adieux ;
Moi, je meurs et mon âme au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux.

(Alphonse de Lamartine)

Posté par quinette à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Poème de Micheline Boland

 

AUTOMNE

Je me laisserai courtiser par le vent,
Les rafales de vent qui emportent la détresse,
Les souffles de vent qui apportent les parfums,
Les caresses, la tendresse.
Je me laisserai aborder par le froid
Et glisser dans son sillage comme une feuille morte.
Je laisserai s’accrocher le premier givre
Sur l’herbe, sur l’écorce.
Je me donnerai le temps de goûter à l’âpreté de la noix,
De tendre la main vers l’arbre dénudé,
De me séparer d’inutiles breloques.
Déjà la berge est empesée
Et prend l’éclat blanc de la pureté sacrée.

Micheline Boland

Posté par quinette à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Poème de Micheline Boland

MATIN D’AUTOMNE

La brume m’a prise dans ses filets,
M’a protégée,
Renvoyée à moi-même,
M’a offert des histoires,
Ses histoires où se fredonnent l’amour,
L’amitié, la joie ou la peine.

La brume m’a saisie par la main
Pour m’offrir des paysages neufs,
Des fantômes inconnus
Inventés à partir du flou d’une forme.

Puis la lumière a appareillé,
Accrochant aux histoires
Plus de passion,
Plus de force ;
Distillant aux paysages
Plus de précision,
Plus d’épaisseur,

Rendant familiers les fantômes.

Micheline Boland

Posté par quinette à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 27 septembre

Deux chatons squateurs

DSC01184

La gentille dame , nous a mis dans un panier tout doux

on est mieux quand même ...hein frèrot

Posté par quinette à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Deux chatons squateurs

DSC01179

Après avoir bien mangé , nous nous reposons

c'est dur d'être bébé

Posté par quinette à 14:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Deux chatons squateurs

DSC01178

Deux chatons sortis de je ne sais ou, sont venus squater

Y sont mignons , craquants

et oui j'ai craquer!!!!!!!!!!!!

Posté par quinette à 12:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Bonjour , bonne journée

3_B_1

Posté par quinette à 08:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Bonjour les amis

amis_bonjour

Posté par quinette à 03:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]